MINISTÈRE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DES SOLIDARITÉS NATIONALES.

Sceau de Republique Gabonaise
Flash Infos

Audition du Ministre, Roger Owono Mba à l'assemblée nationale: «l’augmentation des prix du carburant est due à la hausse du prix du baril du pétrole»

Logo

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et intérieur L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises et intérieur

Le Premier ministre, chef du gouvernement, M. Julien Nkoghe Bekale a pris part ce jour à l’Assemblée nationale à la séance de questions orales adressées aux membres du gouvernement. Lors des questions orales au gouvernement de ce mercredi 26 juin 2019, le ministre de l’Economie, des finances et des Solidarités nationales a été interpellé sur l’augmentation des prix du carburant par le député Landry Ndong Nguéma. Pour le ministre Roger Owono Mba, cette augmentation est due à la hausse du prix du baril de pétrole et à la fiscalité de notre pays. Une réponse qui n’a pas convaincu l’honorable et certains de ses collègues.

L’image contient peut-être : 1 personne

La hausse des prix du carburant et du gaz ces dernières semaines dans le pays a créé l’ire des populations gabonaises. Le député du 2ème du département de l’Ogooué et des Lacs dans la province du Moyen-Ogooué, Landry Ndong Nguéma s’en est fait le pourfendeur en demandant des explications au  ministre de l’Economie, des finances et des Solidarités nationales, Roger Owono Mba. Le ministre s’est défendu face aux députés en justifiant l’augmentation du prix du carburant et du gaz par la hausse du prix du baril du pétrole.

« Depuis 2016, nous avons enregistré cinq baisses des prix, 14 augmentations, et 28 maintiens des prix. Depuis cette période, la subvention de l’Etat sur le pétrole lampant et le gaz butane est demeurée de 2 milliards FCFA  environ par mois. Or le prix du baril du pétrole brut sur le marché a augmenté. C’est ce qui explique que les prix du carburant ont également augmenté récemment », a-t-il déclaré. Une réponse confuse et peu convaincante.

Quant à la question de savoir pourquoi les prix du carburant sont plus élevés au Gabon alors que des pays non producteurs comme la Côte d’Ivoire sont moins chers, le ministre a, semble-t-il, botté en touche en évoquant la fiscalité du pays. « Il n’y a pas de lien direct  entre le fait que l’on soit producteur de pétrole et la cherté des prix des produits pétroliers. Le fait que nous avons une raffinerie peut-être un motif d’enchère, car il faut entretenir la structure et son personnel », a déclaré le ministre, avant d’ajouter que « le prix du carburant dépend également de la fiscalité du pays ». Une réponse qui a soulevé des cris de protestation de la part de quelques parlementaires.

exemple, entre 2015 et 2018, l’État a dépensé 700 milliards de francs CFA en subventions. Aujourd’hui, seuls le pétrole lampant et le gaz butane continuent d’être subventionnés ».

En réaction aux explications du ministre, le député du deuxième siège du département de l’Ogooué et des Lacs a dit ne pas avoir été convaincu par les explications de Roger Owono Mba. « Je reste sur ma faim. Toutefois certaines sources affirment que le baril du pétrole n’a pas connu de notables changements ces derniers temps. Comment comprendre ces augmentations récurrentes dans notre pays ? », s’est interrogé Landry Nguéma Ndong.

 

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes assises

 

Par MEFSN/DCSI/Néhaimé

 

Publié le : 28 / 06 / 2019